A 81 ans l'amour pour son père change subitement !

By Gaston Lepage - sylviegaston[at]videotron.ca   

En 2003, lorsque ma fille est née, j’ai décidé de faire son arbre généalogique pour l’encadrer et le suspendre au mur de sa chambre.

La généalogie de ma famille avait été faite par une de mes soeurs il y avait déjà plusieurs années. Alors, il ne me restait que les informations de ma conjointe à rassembler pour réaliser mon projet. En demandant à ma conjointe des informations sur ses ancêtres je fus surpris de savoir qu’elle ne connaissait que le nom de son grand-père paternel et celui de son arrière-grand-père maternel, ce qui l’avait beaucoup déçu au moment de faire son arbre généalogique à l’école étant jeune.

Pour réaliser mon projet, je devais faire des recherches pour retrouver ses ancêtres. Comme la mère de ma conjointe était déjà décédée depuis plusieurs années, sa famille (14 enfants) m’a procuré un très bon départ. Pour le père de ma conjointe, une famille de 2 enfants seulement: le père de ma conjointe 81 ans et sa soeur de 82 ans qui n’est pas très accessible à cause de sa condition de santé, ce fut plus compliqué.

J’ai alors commencé par demander au père de ma conjointe les informations concernant sa mère, qu’il m’a raconté sans problème. Elle travaillait très fort et avait économisé assez pour s’acheter une maison. Pour son père, les seules informations pouvant m’être fournies étaient son nom, sa date de décès et qu’il était décédé lorsque le père de ma conjointe était âgé de 7 ans. Il ne connaissait aucun autre ancêtre. Il a aussi ajouté que son père ne devait pas être très aimé de la famille de sa mère, car il y avait eu une séparation de biens au début du mariage sur recommandation de la mère de la mariée. Son père avait aussi acheté une voiture pour faire du taxi. Cette voiture avait été gravement accidentée seulement quelques mois plus tard et elle était non réparable laissant la famille avec une dette considérable. Le père de ma conjointe ne semblait pas très enthousiasme et je dirais même très contrarié de me partager l’histoire de son père. Je sentais bien qu’il n’avait aucune admiration pour son père et cela frôlait même le dénigrement. Toutefois, j’avais au moins des informations pour débuter mes recherches.

Je me suis inscrit au centre de recherches généalogiques pour trouver l’information des ancêtres. Très tôt dans mes recherches, j’ai trouvé sur internet un site qui publiait un journal local de 1893 à 1959 que l’on pouvait consulter gratuitement. Avec les dates des événements, j’ai retrouvé des articles du journal et les ai conservés en plus d’y récupérer d’autres informations.

Un jour, une annonce trouvée dans le journal aura un impact assez considérable sur la perception du père de ma conjointe envers son propre père. La séparation de biens avait été contractée en 1929, sept ans après leur mariage et la même année que l’achat du taxi. Ces informations ne correspondaient pas avec les informations fournies par le père de ma conjointe.

Après avoir analysé les informations, notre conclusion était que le père de ma conjointe avait vécu 81 ans avec de fausses informations qui l’avaient entrainé à avoir une image négative de son père, d’en avoir honte et de le mépriser. La séparation de biens avait été une entente mutuelle sans malice pour protéger la maison familiale en cas de pépin avec le taxi qui venait d’être acheté.

Nous avons informé le père de ma conjointe de notre découverte. Il a semblé être assez surpris. Il a alors avoué que ça changeait l’image de son père à ses yeux et qu’il était dommage d’avoir vécu toutes ces années avec cette opinion de son père qui n’avait rien fait pour mériter le mépris de son propre fils. Il se sentait mal d’avoir passé sa vie avec cette idée. L’annonce de cette nouvelle lui fit un très grand bien. Après m’avoir remercié, je voyais que l’article de journal avait changé quelque chose dans sa vie.

Depuis j’ai fini la réalisation de mon projet, le cadre de ma fille et elle pourra le temps venu, à la demande de son professeur, produire son arbre généalogique sans le même malaise de ma conjointe puisqu’elle présentera sa généalogie jusqu’en France et ce pour toutes les branches.



Website by CanadianHeadstones.com © 2009 - 2017.
This site powered by The Next Generation of Genealogy Sitebuilding ©, v. 11.0.1, written by Darrin Lythgoe 2001-2017.